Qui sommes-nous ?

Le projet des Chimeres est une initiative lancée en 2015, et insufflée par David Payet, alias le Dreb.

Qui sommes-nous ?

J'ai reçu plusieurs emails de personnes me demandant qui j'étais, ou plutôt, qui gérait le projet des Chimeres. Lorsque j'ai commencé à développer les Chimeres, notamment le site, j'ai choisi de rester dans l'ombre de ce projet, en tout cas, je n'ai pas trouvé pertinent de parler de moi. Je ne me sens jamais particulièrement à l'aise à l'idée de parler de moi ou de me décrire, et puis j'ai voulu avant tout réaliser un site pour l'épanouissement d'un réseau et donc des personnes qui le composent. J'ai donc dans un premier temps, négligé volontairement les informations concernant le "Créateur". Mais il semble que me présenter soit nécessaire, et après réflexion, c'est une évidence. J'aurai très probablement passé mon chemin plutôt que de rejoindre un réseau qui n'indique pas qui en est le responsable. Je ne sais pas exactement comment procéder, je vais donc plus ou moins décrire mon parcours, comme on le fait dans un CV, si cela peut aider à mieux comprendre, d'où et par qui vient l'initiative des Chimeres. Et par la même, rassurer sur mes intentions.

Qui suis-je ?

Dreb ABH

Je m'appelle David, j'ai 37 ans, je vis avec ma femme Aurora et mes enfants, en caravane depuis 2013 et parcours autant que faire ce peut la France à la rencontre de lieux alternatifs.

Suite à ce voyage et au regard des difficultés que nous avons rencontré, j'ai voulu créer ce réseau dans le but d'aider les itinérants qui comme moi ne savent pas nécessairement où s'adresser pour trouver des lieux qui les accueillent et également dans le but de mettre en relation des projets alternatifs et les gens qui vivent hors des "sentiers battus". C'est ainsi que l'idée a émergé.

Pour ne plus simplement vivre comme des marginaux, mais pour se retrouver dans une optique de partage des connaissances et des richesses de chacun.

Nous ne sommes financés par personne. Je développe donc ce site moi-même, en autodidacte, et paye de ma poche les services nécessaires (serveurs, nom de domaine, etc...).

Depuis, l'idée a évolué. Vous pouvez découvrir quelques unes des ambitions portées par le projet des Chimeres en consultant la page : Structures Chimeriques, ainsi que la page : Objectifs 2018

Quel est mon parcours ?

Après un parcours scolaire plus ou moins aléatoire, j'ai fait plusieurs petits boulots comme couvreur, électricien, démolisseur, déménageur... Aucune ambition particulière, aucune motivation à ce moment là, si ce n'est faire de la musique dans plusieurs groupes aux styles très variés.

En 2006, j'ai été en charge de multiples projets artistiques en même temps que responsable de la mise en place d'un site internet dédié aux artistes en herbe. Collaboration avec des studios d'enregistrement, et gestion de locaux pour les groupes de musiques et troupes de théâtre.

Après avoir suivi une formation dans le domaine de la Nutrition/Diététique en 2010, je me suis impliqué pendant deux ans, comme encadrant en insertion socioprofessionnelle, agent de développement local, et formateur informatique. Mon travail consistait à redonner confiance à des personnes ayant perdu toute motivation, à les accompagner dans les démarches administratives, et à les stimuler afin qu'elles puissent trouver une voie à suivre. En parallèle, j'ai oeuvré dans des associations caritatives et humanitaires. C'est en fin d'année 2012 que j'ai compris quelle était ma vocation, si le mot convient.

Suite à mon expérience dans le domaine socioprofessionnel, déçu par les outils mis à ma disposition, et étant moi-même en situation de précarité, j'ai décidé de changer de vie. J'ai vendu tout ce que j'avais pour m'acheter une caravane, et je suis parti à la rencontre d'un autre monde, avec ma famille. J'ai apporté mon aide à plusieurs maraichers en biodynamie ce qui m'a permis d'être formé sur le tas à cette pratique. J'ai également été initié à la permaculture, et à la naturopathie.

J'ai été responsable de l'accueil d'itinérant dans des écolieux et collectifs intergénérationnels. J'ai aussi mis en place un modèle de gestion de la comptabilité afin d'assurer la viabilité des projets. J'ai aussi organisé des évènements culturels (Concert, expos, spectacles) en lien avec la présentation de producteurs locaux.

En 2015, j'ai participé à l'amélioration de diverses structures dans des écolieux, afin de les rendre plus écologiques. J'ai également formé des équipes ayant des projets d'écovillages afin de leur transmettre mes connaissances sur la gestion d'un écolieu et au développement des diverses collaborations, notamment avec les acteurs locaux. Cette année, j'ai aussi mis en place les bases d'un jardin en permaculture sur un champ de 2ha, et bien sûr, c'est cette année que j'ai commencé à développer le Réseau des Chimeres.

En savoir plus

Lorsque j'ai décidé de vivre en nomade, je me suis mis à alimenter plus régulièrement mon profil Facebook, afin de garder contact avec mes proches et avec les personnes qui nous ont accueilli lors de nos escales. Sachez que je n'ai pas le désir d'utiliser ce compte Facebook comme promotion des Chimeres ou comme plateforme de support. Cependant, tout ce que je publie est publique, et donc visible par tous. Je n'ai rien à cacher. Ainsi, si vous souhaitez mieux me connaitre ou comprendre mon évolution, vous pouvez éventuellement vous abonner.

Encore un peu plus

Un projet tel que les Chimeres demande de l'engagement, de la volonté et des moyens bien sûr. N'en étant qu'au commencement, votre soutien est indispensable pour que ce ne soit pas insensé de vouloir réaliser l'impossible. Je ne cherche pas des clients, et je ne vends aucun service. Ceux qui ont choisi de me soutenir via l'abonnement de 2€/mois (facultatif), le font symboliquement pour un soutien plus concret.

Chaque soutien, et au-delà chaque personne simplement inscrite, me motive et me pousse à oeuvrer pleinement dans mes activités. C'est pourquoi, j'invite toutes celles et ceux à qui j'inspire confiance et qui sont convaincus par ce projet, à rejoindre le Réseau et profiter gratuitement des services mis à disposition.

Pour terminer, je tiens à dire que je suis ouvert à la discussion, si vous avez des suggestions, si vous avez des questions, ou encore, si vous souhaitez m'aider dans la réalisation des différents projets Chimeriques... n'hésitez pas à me contacter. Enfin, merci d'avoir eu le courage de lire cette page. Je ne suis pas certain qu'elle fut tout à fait agréable à lire, alors encore merci d'être arrivé jusqu'à la fin, en espérant avoir apporté quelques éclairages utiles.

Pour conclure

Je voudrais remercier certaines personnes en particulier pour leurs encouragements et contributions diverses.

  • Merci à ma femme Aurora de m'aider régulièrement, notamment dans la rédaction des contenus.
  • Merci à Baptiste, Victor et Alaya pour leurs photos illustratives qui egayent le site.
  • Merci à tous ceux qui nous ont accueilli lorsqu'on errait, et qui m'ont motivé à réaliser ce site. Yolande, Janfi et Adé, Hubert-Brice, Marie-Hélène et le Collectif Port de Terre, Victor et les Gaillards... et la nature bien sûr qui nous a accueilli un paquet de fois.
  • Merci à tous ceux qui font confiance à ce projet des Chimeres et qui se sont inscrits sur le site.
  • Merci à Loïc, le tout premier a soutenir activement le Réseau.
  • Merci à Lara, la toute première à faire une donation au Réseau.